Logopetitanime    
Cabinet d'Ostéopathie
Vanessa LEVY
DIPLOMEE DE L'ECOLE SUPERIEURE D'OSTEOPATHIE
ET DE BIOMECANIQUE APPLIQUEE, AGREE PAR L'ETAT
CERTIFIEE EN OSTEOPATHIE PERINATALE ET PEDIATRIQUE
Accueil
Qu'est-ce que l'ostéopathie ?
Mon parcours
A qui s'adresse l'ostéopathie ?
Dans quels cas consulter ?
La consultation
Ostéopathie aquatique
Remboursement
Législation
Questions / Réponses
Contact
Plan d'accès
Dossiers
Liens utiles
 
 
 
Vous avez mal au dos ?
Conseils de posture au quotidien
Posture
Retour aux dossiers



Un bon repère : Les genoux ne doivent jamais être en dessous des hanches en position assise mais alignés.

Les appui- bras réglables servent d’appui aux coudes, ce qui permet à toute la partie haute du corps d’être détendue. L’angle du coude entre bras et avant-bras est à 90°.

Il faut ensuite ajuster la distance de votre siège par rapport au bureau, en sachant que la distance entre la tête et l’écran doit être l’équivalent de la longueur de votre bras (50 à 70 cm).
La tête ne doit pas être avancée vers l’écran. Si c’est le cas, votre chaise est sans doute trop loin de votre bureau.

Régler ensuite la hauteur de l’écran : L’extrémité de la tête et le bord supérieur de l’écran doivent être alignés, pour que la tête reste droite et le regard horizontal.

Avant-bras, poignet, main doivent être alignés avec le clavier et la souris. Pas de crispation ni dans le poignet, ni dans la paume de main, les doigts restent souples lorsqu’on utilise le clavier et la souris.

Tout élément du bureau utilisé pendant le travail doit être à portée de main pour éviter toute mise en tension répétée du corps.

Pour le traitement de texte, un porte-document à hauteur des yeux à côté de l’écran est nécessaire pour éviter les mouvements répétés de la tête et donc des cervicales.

Pour prévenir la fatigabilité visuelle, on modifiera également la luminosité et le contraste de l’écran au besoin.


Position aux toilettes :

Le problème actuel est due aux toilettes hautes qui fait que notre position ressemble de plus en plus à celle sur la chaise « avachie »: les genoux aux dessous des hanches avec un glissement des fesses vers l’avant au lieu d’une position physiologique accroupie, buste en avant qui permet une défécation sans effort car :

    Les axes du canal anal et de l’ampoule rectale sont alignés
    L’arrière du périnée est détendu
    La pression abdominale lors de la poussée est orientée dans le bas du ventre
pour comprimer et plaquer les viscères vers l’arrière


Avec cette mauvaise posture actuelle, il existe une angulation maximum de l’axe du rectum et du canal anal, une fermeture de l’arrière du périnée et une poussée du ventre vers l’avant lors de la défécation.

La « mauvaise poussée » qui fait sortir le ventre et descendre le diaphragme est alors utilisée, avec ses conséquences néfastes sur le périnée et les abdominaux (favorisant notamment à long terme hernies, hémorroïdes, descente d’organes).

La posture idéale ici est donc de relever les genoux en mettant un banc (ou des bottins) sous les pieds, de pencher le buste en avant sans se tasser et de rentrer le ventre en expirant pour que la poussée soit orientée dans l’axe ampoule rectal-canal anal sans contraintes.

Flechegaucheend Flechegauche   Page 3/5   Flechedroite Flechedroiteend

Retour aux dossiers
 
Une création de Médéric DE LAUNAY.
Cabinet d'ostéopathie Vanessa LEVY - 06.93.92.29.85 - 11, Rue du Four à Chaux 97410 St-Pierre Réunion